L’ésotérisme des Néfilims.
Ce forum est libre d’accès aux visiteurs, mais connectez-vous vous donnera d’autre avantage !

L’ésotérisme des Néfilims.

Parler de magie à l’état pure, car toute philosophie est bonne à prendre, celui qui l’ignore est un sot qui s’ignore.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
.............Bonjour, et merci de votre visite, n’oubliez pas de répondre aux sujets, de poser des questions, ce forum est là pour vous aider du mieux possible. Bien à vous Cristta & Lionel de Sirius...........
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Partenaires
Sujets les plus vus
pyramide a souhait
Les phases de la lune, et les travaux magiques.
Mots magiques
comment se servir de son pendule
[Lithothérapie] Graphiques émetteurs pour purifier et recharger ses pierres
pendule de thoth ou de thot
Le S.C.A.P. Ondes de formes et dessin agissant.
MUSIQUE MAGIQUE
Qu'est-ce que l'Orgonite ?
Pendule Radiesthésie planche cadran.
Mots-clés
astrologie pyramide pyramides azurite magique spiralitor mots lithothérapie reiki lune runes pour magie talisman planche faraon souhait pierre radionique bague encens pendule rituel revati pentadôme bougies

Partagez | 
 

 PETITION POLLINIS SUR LES PESTICIDES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marie38540
Mage aspirant
Mage aspirant
avatar

Date d'inscription : 15/03/2016

MessageSujet: PETITION POLLINIS SUR LES PESTICIDES   Sam 16 Avr 2016 - 8:52

Imaginez. Votre enfant ou votre conjoint tombe gravement malade. Les médecins diagnostiquent un cancer qu'ils pensent lié à l'utilisation massive de certains pesticides dans votre région, ou à l'absorption régulière de petites doses de ces mêmes produits à travers l'alimentation.
 
Vous et votre famille, mais aussi des médecins et des scientifiques indépendants, demandent à l'entreprise qui fabrique ces produits de leur fournir les détails des tests et des études qui ont servi à autoriser leur commercialisation – pour comprendre ce qui s'est passé, peut-être même trouver un  moyen de sauver votre enfant ou votre conjoint malade et éviter que de tels drames se reproduisent à l'avenir.
Mais l'entreprise agrochimique concernée refuse de divulguer ces informations.
Grâce à la directive sur le secret des affaires que l'Union européenne s'apprête à faire passer (1), elle est désormais en droit de le faire : rien ni personne ne pourra plus l'obliger à fournir ces informations pourtant capitales pour la santé de millions d'individus – sous prétexte qu'elles contiendraient des données précieuses qui assureraient des bénéfices confortables et durables à l'entreprise en question !
Pire : les journalistes ou les scientifiques qui s'aventureraient à rendre publics ces éléments confidentiels classés « Secrets d'affaires » pourraient être poursuivis devant la justice et risquer une amende colossale et jusqu'à 5 ans de prison !
 
Ce cauchemar absurde est une réalité imminente qui menace l'Europe et tous ses habitants, VOUS ET MOI COMPRIS.
 
Après des années de lobbying intensif, un petit groupe de multinationales agrochimiques et pharmaceutiques est en train de parvenir à son but.
Une directive draconienne de l'Union européenne est sur le point de nous interdire définitivement, à nous citoyens, journalistes, lanceurs d'alerte, médecins et scientifiques indépendants... l'accès à toutes les données  scientifiques exigées par la réglementation pour pouvoir mettre un pesticide ou un nouveau médicament sur le marché.
Il s'agit de la nouvelle Directive du Parlement européen et du Conseil sur la protection des savoirs-faire et des informations commerciales non divulguées (secrets d'affaires) contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicite, qui vient d'être approuvée par le Parlement européen à Strasbourg le 14 avril 2016, et qui sera votée en dernier ressort par le Conseil le mois prochain.
C'est une offensive sans précédent contre notre droit à l'information
et notre droit à protéger notre santé et notre environnement.
Quels que soient les enjeux qui servent à justifier cette directive, son but est extrêmement clair :
**Garantir en inventant un nouveau droit que les intérêts des multinationales vont toujours passer avant l'intérêt général et avant l'intérêt des citoyens...
 
**Permettre que les dossiers d'homologation des éléments composant les produits phytopharmaceutiques soient encore plus opaques pour faciliter la commercialisation des pesticides et des médicaments ou les maintenir plus longtemps sur le marché...
**Sécuriser enfin des milliards de profits pour l'industrie agrochimique et pharmaceutique dans les années à venir en empêchant que n'éclatent d'autres grands scandales sanitaires et environnementaux et éviter que leurs produits ne puissent être retirés du marché.
 
C'est arrivé à Rennes, en France - et largement médiatisé : une personne volontaire pour un essai clinique est décédée à cause du traitement qu'elle testait. Des scientifiques demandent aujourd'hui la publication des données de l'essai clinique en question pour comprendre ce qu'il s'est passé exactement. Mais le laboratoire pharmaceutique concerné, Biotrial, refuse, en prétextant qu'il doit protéger ses « secrets d'affaires » (4).
Ce que veulent obtenir les lobbies aujourd'hui, c'est que toutes ces pratiques moralement indéfendables soient officiellement gravées dans le marbre d'une directive européenne qui rende toute contestation et tout recours juridique impossible à l'avenir.
Comment les multinationales font-elles pour imposer si facilement leur volonté à tout un peuple ?
C'est difficile à croire, mais :
La directive sur les secrets des affaires est la dernière étape d'un plan élaboré dans le plus grand secret par leurs lobbies, main dans la main avec la Commission européenne et le Parlement européen, pour garantir que ni les citoyens, ni les chercheurs indépendants ne viendront plus se mettre en travers de leur chemin lorsqu'ils commercialisent des pesticides nocifs pour les pollinisateurs, l'environnement ou même la santé humaine.
 
Il faut que cette action prenne une ampleur sans précédent pour atteindre rapidement 1 million de personnes en Europe. C'est le seul moyen de mettre une pression suffisante sur les membres du Conseil pour obtenir l'abandon de cette directive honteuse.
 
Nous sommes 500 millions de citoyens européens. Et c'est de nous que les institutions tirent leur légitimité !
Il est grand temps de le leur rappeler...
 

Le vote a eu lieu il y a quelques jours en catimini au Parlement, et la majorité des personnes en Europe ignore encore totalement ce qui se trame dans leur dos, et les conséquences dramatiques que cela implique pour leur avenir et celui de leurs enfants.

Lien vers la pétition en Français : info.pollinis.org/fr/NoToxicBizSecrets-Consilium
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
avatar

Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: PETITION POLLINIS SUR LES PESTICIDES   Sam 7 Mai 2016 - 2:01


Dernière étape pour faire interdire les pesticides tueurs d'abeilles : 
Aidez-nous à créer une mobilisation massive pour convaincre les sénateurs d'adopter l'amendement #StopNeonics, pour mettre fin à plus de vingt ans de massacre des abeilles au profit de l'industrie agrochimique !
Citoyens, citoyennes, chers amis de Pollinis,
L'interdiction des pesticides tueurs-d'abeilles sur tout le territoire français votée le 18 mars 2016 par l'Assemblée Nationale (1) est sur le point d'être approuvée ou rejetée par le Sénat dans quelques jours.
LES NOUVELLES SONT EXTRÊMEMENT ALARMANTES !
S'il vous plaît, je vous demande de vous mobiliser encore une fois de toute urgence en faisant directement pression sur votre sénateur et en relayant ce message immédiatement à toutes les personnes de votre entourage susceptibles de répondre à notre Appel :
- 2 sénateurs sur 3 au moins se disent en coulisses favorables aux pesticides tueurs-d'abeilles ! Alors même que l'EFSA, l'autorité sanitaire européenne, vient de confirmer que les abeilles étaient en train de périr par dizaines de millions dans tous les pays européens – France et Belgique en tête ! (2)
- Quatre sénateurs ont déjà déposé des amendements autorisant à nouveau les néonicotinoïdes, en précisant simplement que c'est au Ministère de l'agriculture de s'assurer qu'ils sont correctement utilisés par les agriculteurs (3).
C'est aberrant ! On le sait, les alternatives aux pesticides existent déjà : elles sont mises en œuvre avec succès un peu partout à travers le monde : lutte et production intégrée (IPM en anglais), permaculture, agroécologie. Elles produisent autant que l'agriculture du tout chimique, mais partout elles sont plus rentables pour les fermiers qui les utilisent - car moins coûteuses. Et elles respectent la nature, pour assurer l'agriculture de demain et des générations qui suivront...
L'issue de ce vote dépendra de vous, et de votre mobilisation. Aidez-nous à faire basculer la balance du côté des citoyens et de la protection de la nature !
C'est la dernière étape d'un combat de longue haleine, mené au coude à coude avec l'agrochimie, en France et auprès des institutions européennes, pour mettre fin à plus de 20 ans de massacre des abeilles à cause de ces substances.
L'agrochimie ne compte pas laisser si facilement s'envoler des milliards de bénéfices, et tente coûte que coûte de saboter l'interdiction.
Envoyez vite la pétition aux sénateurs de vos départements en utilisant l'outil que nous avons préparé ! Cliquez ici.

Ça ne vous prendra que deux minutes, et ce sera déterminant pour arrêter le massacre des abeilles, et accélérer le passage vers une agriculture propre et pérenne, respectueuse de la nature et des pollinisateurs dont elle dépend.

L'enjeu est capital. Et pas seulement pour la France :
Car si nous gagnons cette bataille décisive en France, l'un des principaux bastions de l'agriculture industrielle, il sera beaucoup plus simple d'obtenir ensuite l'interdiction des tueurs-d'abeilles au niveau européen.
C'est pourquoi je vous demande de signer sans attendre la pétition aux sénateurs de votre département, et de transférer cet email le plus largement possible autour de vous.
Voici un petit rappel des faits :
En mars 2015, l'Assemblée Nationale en France adoptait un amendement au projet de loi « Biodiversité » (4) interdisant purement et simplement les pesticides néonicotinoïdes sur le sol français dès janvier 2016.
Pour tous les citoyens et les associations qui militent depuis des années pour l'interdiction de ces pesticides mortels pour les abeilles, l'initiative courageuse des deux députés qui avaient déposé l'amendement a été une vraie bouffée d'espoir !
Pourtant :
À peine arrivé au Sénat, l'amendement a été immédiatement enterré par une poignée de sénateurs de la Commission Environnement (5) qui ont rejeté en bloc les rapports de plus en plus alarmants des académies scientifiques qui tirent la sonnette d'alarme avec de plus en plus d'insistance ! (6)
Pollinis a bataillé et l'amendement a été redéposé lors du second passage à l'Assemblée nationale (7) : grâce à une mobilisation rapide des citoyens et 170 000 messages de protestation envoyés directement sur la boîte mail des députés par leurs électeurs, l'interdiction a été maintenue.
Une belle victoire d'étape ! Mais qui n'aura servi à rien, si les sénateurs ne votent pas, à leur tour, cet amendement salutaire pour les pollinisateurs et l'environnement.
Et pour les convaincre, il n'y a pas 36 solutions : soit on laisse faire le processus législatif, et on prend le risque que les lobbies reviennent en force pour persuader les sénateurs de rejeter le texte...
C'est ce qui s'était passé lors de la dernière lecture au Sénat, où on avait pu entendre les sénateurs déblatérer quasiment mot pour mot les arguments de l'agrochimie !
... soit les citoyens prennent les devants, en enclenchant une vague de pression des habitants de tous les départements sur leurs sénateurs, pour les contraindre de ne pas céder aux sirènes des lobbies de l'agrochimie, et d'aller jusqu'au bout de cette interdiction indispensable pour sauver les abeilles et aller vers une agriculture pérenne, respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend.
Alors SVP, ne perdez pas un instant : envoyez dès maintenant votre message-pétition aux sénateurs de votre région en cliquant ici.

Vous n'avez pas besoin de faire des recherches pour connaître le nom des sénateurs que vous devez interpeller : entrez simplement votre code postal dans le formulaire que nous avons préparé, et la liste des sénateurs de votre département s'affichera automatiquement.
Vous n'aurez plus qu'à valider pour que votre message soit envoyé pour vous.
Nous avons mis en place ce système simple, qui ne vous prendra pas plus de 2 minutes de votre temps, pour qu'un maximum de personnes puissent participer.
Alors s'il vous plaît, prenez 2 minutes pour les abeilles : signez dès maintenant votre pétition aux sénateurs, et transférez ce message à un maximum de personnes autour de vous, pour nous permettre de rallier des dizaines de milliers de signatures supplémentaires !

C'est le meilleur moyen, et peut-être même le seul, de mettre une pression assez forte sur les sénateurs pour les obliger à adopter, en dernière instance, cet amendement qui mettra enfin un terme à plus de vingt ans de massacre intensif des abeilles au profit de l'industrie agrochimique.
L'adoption de cet amendement créera un précédent en Europe qui obligera la Commission européenne à s'aligner : si vous n'êtes pas résident Français, vous êtes quand même concerné !
Vous pouvez agir en signant la pétition de soutien à cette campagne : cliquez ici.
Le vote final aura lieu dans moins de 10 jours : aidez-nous à rallier le plus grand nombre de personnes pour que la pression des citoyens soit plus forte que celle des lobbies agrochimistes !
Un grand merci d'avance.
Bien cordialement,
Nicolas Laarman
Délégué général

Références :
(1) [url=http://infos.pollinis.org/lien :]Victoire d’étape : l’Assemblée Nationale vote l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles ! [/url]– Pollinis.org, 19 mars 2016
(2) EU scientific workshop on bee health and sustainable pollination - European Food Safety Authority and the European Commission's Directorate General for Agriculture and Rural Development, 10 March 2016
(3) Quatre amendements ont été déposés qui stipulent que les substances actives de la famille des néonicotinoïdes doivent faire l’objet d’un encadrement quant aux conditions d’utilisation de ces produits, par un arrêté du ministre chargée de l’agriculture.


  • Amendement de M. Gérard César Amendement COM-7 rect

  • Amendement de M. Rémy Pointereau Amendement COM-25

  • Amendement de M. Jean Bizet Amendement COM-111

  • Amendement de M. Gérard Bailly Amendement COM-162 


(4) AMENDEMENT N°754 (Rect) déposé le 12 mars 2015
(5) Reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages - Examen du rapport et du texte de la commission de l'Aménagement du térritoire et du développement durable au Sénat
(6) Worldwide integrated assessment on systemic pesticides
Rapport ANSES, Janvier 2015
(7) AMENDEMENT N°974 (Rect)déposé le 16 mars 2016
 

_________________
L’amour est la seule arme redoutable que possède un Magiste blanc contre ceux qui sème la haine….
Revenir en haut Aller en bas
http://stores.shop.ebay.fr/Eso-Divina-Fournitures-esoteriques__W
 
PETITION POLLINIS SUR LES PESTICIDES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pétition,sauver les abeilles
» Petition pour que 2012 soit declaree par Benoit XVI comme l'Annee de St Joseph
» Attention aux pesticides et autres produits chimiques
» Les plantes malades des pesticides (livre)
» PETITION ANTI CORRIDA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L’ésotérisme des Néfilims. :: Ésotérismes Rubriques Classés :: Faits de sociétés-
Sauter vers: