L’ésotérisme des Néfilims.
Ce forum est libre d’accès aux visiteurs, mais connectez-vous vous donnera d’autre avantage !

L’ésotérisme des Néfilims.

Parler de magie à l’état pure, car toute philosophie est bonne à prendre, celui qui l’ignore est un sot qui s’ignore.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
.............Bonjour, et merci de votre visite. Bonne lecture et merci de votre participation et de vos achats. Bien à vous Cristta & Lionel de Sirius...........
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Partenaires
Sujets les plus vus
pyramide a souhait
Les phases de la lune, et les travaux magiques.
Mots magiques
comment se servir de son pendule
[Lithothérapie] Graphiques émetteurs pour purifier et recharger ses pierres
Le S.C.A.P. Ondes de formes et dessin agissant.
pendule de thoth ou de thot
MUSIQUE MAGIQUE
Qu'est-ce que l'Orgonite ?
Pendule Radiesthésie planche cadran.
Mots-clés
kheops baguette pyramide bovis mots azurite FARAON magie spiralitor vallin pour noir bois pouvoir souhait decagone baryte

Partagez | 
 

 Prophétie de Robert Nixon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Prophétie de Robert Nixon   Mer 9 Mar 2016 - 18:30

Prophétie de Robert Nixon
 
 
 
Robert Nixon est né en 1467 dans une ferme du Cheshire en Angleterre. C’était un fils de fermier.
 
Dés qu’il fut en âge de travailler, on l’employa comme laboureur, car ses parents avaient essayés de le mettre en charge des bovins, des ouvriers agricoles et d’autres activités de la ferme, mais sa stupidité était telle qu’il en était incapable.
 
Robert était plutôt petit avec une grosse tête, il portait des lunettes et radotait quand il parlait, ce qui était très pénible, bien qu’il ne parlait que très rarement.
 
Le plus souvent il ne disait que « oui » ou « non » sauf quand il avait faim. Il avait en effet un très gros appétit.
 
Il passait pour l’idiot du village, car il se mettait parfois à marmonner des mots inintelligibles, ce qui semblait une preuve supplémentaire de sa bêtise.
   
Pourtant certaines personnes avaient du respect pour son comportement, pensant qu’il fallait y voir le signe de son esprit prophétique.
 
Un jour un agriculteur et son garçon passèrent devant lui alors qu’il était dans son champ avec sa charrue. Robert était immobile, les yeux fixés vers le ciel.
Cet état de transe dura environ une heure.
 
Puis il revint à lui, alors que d’autres hommes avaient finis par le rejoindre pour voir ce qu’il en était.
 
On se demandait comment il avait pu tenir debout et ne pas tomber dans cette position inhabituelle.
Robert lui, n’avait pas l’air sensible à ce qui lui était arrivé.
 
Puis il se mit à parler de façon très rationnelle de choses qu’il ne pouvait pas connaître, fit quelques prédictions, si bien qu’on se mit à l’écouter comme un Oracle.
 
On s’intéressa à lui et M Cholmondeley décida de lui apprendre à lire et à écrire. Sans succès. Sa stupidité semblait empirer à chaque leçon.
 
Un jour qu’il labourait un champ, il s’arrêta, jeta des étranges autour de lui et s’écria « Alors Dick ? Alors, Harry ? Oh pas de chance Dick ! Oh bien joué Harry ! »
 
Les personnes présentent étaient intriguées par son comportement.
Le lendemain elles apprirent qu’au moment même où Robert avait dit ces mots, le roi Richard III (surnommé Dick) avait trouvé la mort dans une bataille et que le vainqueur Henry Tudor (Harry) avait été proclamé roi d’Angleterre.
 

 
Peu après la renommée de Robert s’amplifia au point que le roi lui-même fut curieux de le connaître.
 
De Londres, il dépêcha un envoyé pour ramener Robert au palais. Mais avant même que celui-ci ne quitta la cour, Robert prit peur et fit la prédiction que le roi le mandatait et qu’il allait le faire mourir de faim.
Il fut tout de même ramené bon gré mal gré au palais.
 
Henri VII tenta d’éprouver ses dons. Il fit semblant d’avoir perdu un diamant d’une grande valeur. Il lui demanda de l’aider à le retrouver.
 
Ce à quoi Robert répondit par un proverbe : « Celui qui cache peut trouver ».
 
Le roi qui avait lui-même caché son diamant était très impressionné et demanda à ce qu’on mette par écrit tout ce que dirait le jeune homme.
 
Robert décrivit divers futurs conflits en Angleterre, la mort ou l’abdication des rois, la guerre avec la France…
 
Ses prophéties ont été publiées au début du 18esiècle sous forme de brochure.
 

Edition des prophéties de Robert Nixon
datant de 1822
 
Robert Nixon a prédit sur la Réforme en Angleterre :



« Un temps viendra où les prêtres et les moines
N’auront plus d'églises, ni de maisons ;
Et les endroits où se trouvaient les images,
Où les lettres alignées sont bonnes ; 
(livres avec un juste enseignement)
Les livres en anglais seront répartis à travers les églises,
Il n'y aura plus de pain sacré 
(hostie).
 



Il prédit les cigarettes :
« Toutes sortes de gens auront des cheminées dans la bouche. »
 
 
Robert était persuadé que le roi le laisserait mourir de faim dans le palais. Cette peur le rendait boulimique de nourriture... Mais ça n’avait pas de sens.
Le roi décida finalement pour calmer ses craintes de lui faire servir tout ce qu’il voulait, et ce quelle que fut l’heure.
 
Ce qui lui fit des jaloux et des ennemis parmi les serviteurs.
 
Un jour, le roi quitta le palais et laissa Robert à la garde d’un chambellan. Celui-ci décida de mettre son protégé à l’abri de toute malveillance.
 
Il l’enferma donc dans le cabinet du roi.
 
Mais le chambellan fut appelé en urgence hors de Londres, et il partit sans donner la clef ni l’ordre de libérer Robert.
 
A son retour, il trouva le jeune homme mort de faim, comme celui-ci l’avait prédit.




 
 
Prophéties :
 
 
Robert Nixon avait prédit que la ville de Nantwich, dans le Cheshire, serait emportée dans une inondation. Ce qui n’est pas encore arrivé.
 



Il prédit aussi : 
« Des nations étrangères doivent envahir l'Angleterre avec de la neige sur leurs casques, 


 
Et apporteront la peste, la famine, et la mort sous les jupes de leurs vêtements. 


 
Un grand impôt sera accordé, mais ne sera jamais rassemblé. » 
 
 
 
« Les rues de Londres marcheront avec du sang. 
Et s’abaisseront enfin.
Pour que ce soit accompli, 
Lincoln a été, Londres est, et York sera. 
La plus belle ville des trois. »

 
 

« Quand l'été et l'hiver viendront, 
Que la paix sera faite au domicile de chaque homme, 
Alors il y aura un danger de guerre. 
Quoique dans la nuit on sera en paix, dans l'alliance de la nation, 
Les hommes se lèveront à la guerre dans la matinée. » 



 
« Il y aura un conseil pendant l'hiver, une mise en garde à Noël, et un sanglant (maudit) Carême. 


 
En ces jours, il y aura la haine et le carnage, 
Le père sera contre le fils et le fils contre son père, 

Car on pourra avoir une maison juste en soulevant le loquet de la porte. 

Les propriétaires se tiendront debout, le chapeau à la main.
 (Prêts à partir) 
Et ils désireront que leurs locataires conservent leurs terres. » 
(protègent leurs biens à leur place)

 

« 
Il y aura de grandes guerres et la pression sur les soldats, 
Mais à la fin, les derniers groupes

Et les chaussures raccommodées gagneront la partie. » 


« Il sera bon dans ces jours pour un homme de vendre ses biens,
Et de rester proche de sa maison. 
Posséder alors quarante livres en main 
Sera mieux de quarante livres par an dans les terres. » 
(De rente)


« Le coq du nord (Français du Nord) doit être prêt à fuir. 
Et ses plumes lui seront arrachées pour son orgueil, 
Tant qu’il maudira presque le jour où il est né. » 


On demanda à Robert Nixon où on pourrait en sécurité dans ces jours ? 
 
Il répondit:
 
« Dans la petite ferme de Dieu, entre les rivières Mersey et Dee.
L’Ecosse se maintiendra plus ou moins. 
Jusqu'à ce qu'il arrive à l'Angleterre une affaire pitoyable. 
Les Écossais domineront l’Angleterre une année entière. » 




Les trois grandes guerres mondiales :
 
« Il y aura trois ans de grandes guerres,
Et dans tous les pays de grands tapages.
La première sera terrible, la deuxième pire, mais la troisième insupportable. » 
« Il y aura trois grandes batailles.
Une au pont à Northumberland, 
Une au pont à Cumberland. 
Et l'autre du côté sud de Trente. »  

« Les corbeaux boiront le sang de beaucoup de nobles. 
L’Est s'élèvera contre l'Ouest, et le Nord contre le Sud. »
 
« Un homme entrera en Angleterre, 
Mais le fils d'un roi couronné d'épines

(fils spirituel de Jésus) 
Lui prendra la victoire. 

Beaucoup de nobles combattront. 



Mais un duc bâtard gagnera, 
Et alors sans délai, 
Ramènera l'Angleterre dans le droit chemin. » 


« Un loup de l'Est est à droite et s'empressera de venir. 


 
Sur le côté sud de Sandford dans un lundi matin gris, 
Là où les bosquets se développent dans le vert,  

A côté du gris-vert ils fuiront
Dans les roches et beaucoup mourront.

Ils fuiront vers la reliure de sel. 
Et parmi les vingt mille qui seront sans épée, chaque homme mourra. 

Le dragon noir sur Sudsbrown, 

Apportera avec lui une armée royale;
Mais leurs vies seront sans espoir.
 
Sa tête est dans la ville de Stafford. 
Et sa queue en Irlande.
 
Il amènera courageusement ses hommes, en pensant à s'illustrer. 
Près d'un mur dans la forêt, il sera rabattu. 



Sur la bruyère d’Hine, ils commenceront une lutte sanglante. 
Et avec des chevaux
 (coursiers) ils tailleront les casques lumineux des autres. 



Mais qui gagnera ce jour là personne ne peut dire, 



Un duc du Danemark se fera battre par lui. 



En ces temps-là en Angleterre,
Beaucoup de seigneurs auront complètement perdus leur lumière. 



Et les dames pleureront : «Bien loin » 



Et la principale flotte noire avec force 


Attaquera leurs ennemis hardiment.
 

Sur la terre de la Grande-Bretagne il y aura un chevalier. 
Qui fera d’eux un spectacle cruel.

Un sanglier amer (endurci) sera la principale puissance 


Qui mettra en déroute l'armée royale.
 
Il mourra plus d'un digne chevalier, 
Qui seront entraînés dans les champs verts et gris, 



Ils perdront autant de terres que de combats. »


 

« L'aigle fatigué dans une île de la mer se retirera,  
Lorsque les feuilles et les herbes poussent fraîche et verte,
Il y rencontrera une belle Dame.
Qui dira: «Va aider ton ami dans la bataille ». 



« Ensuite, par son conseil
Il fuira avec impatience
(…) 
Il aidera l'aigle dans cette marée,
Alors que plus d'un chevalier mourra. »

« L'ours (Russie) qui a longtemps été attaché à un poteau doit secouer ses chaînes. 
Chaque homme l’entendra, ce qui causera beaucoup de débats. 

Quoique le taureau et la rose rouge se tiendront dans les luttes, 

Cela apportera à l’Angleterre beaucoup malheur,


Et causera la perte de la vie de beaucoup d’hommes. 

Dans un une forêt on verra trois chênes. 


Et près d'une croix sans tête,
Un puits de sang coulera et « ree ». 


Sa couverture sera de laiton,
On ne le verra jamais. 



Avant que les pieds des chevaux ne les aient foulés.
(avant d’avoir conquis les terres) 
Il déclarera avoir gagné. 



L'aigle combattra donc ce jour-là, 
Jamais un de ses amis ne le quittera.

(Tous lui resteront fidèles)  

Un chien
 (symbole de fidélité) galopant sans délai commencera à chasser près et loin, 



Le dragon noir mourra dans la lutte,
La tête haute de l'ours sera derrière lui ; 



Le grand loup s'illuminera,
Le cheval (coursier) tenu en bride contre ses ennemis se battra avec acharnement. » 
Une flotte sortira du Nord. 


Voyageant sur un cheval d'arbres.
Une biche blanche sera derrière lui. 



Et trois couronnes se libéreront.
Ce jour-là l'aigle le fera assassiner, 


Et sur une colline on mettra sa bannière aussitôt.
 
 
Ce lion qui a abandonné avait été contraint de fuir. 


Il entendra une femme lui dire d'une voix aiguë :


«Tes amis se font tuer là-bas sur la colline», 
La mort aura plus d'un chevalier ce jour-là.
 
 
Et le lion portera sa bannière sur la colline, 


Dans une forêt qui est plate,
Près d'une croix sans tête de pierre,
L'aigle doit mourir ce jour-là. 



Et le lion rouge obtiendra la renommée. »
 

Une grande bataille sera menée par le roi couronné trois fois; 
On mourra et un duc bâtard gagnera ce jour-là. 



En Sandyford, il se trouvera une pierre, 
Un roi couronné y perdra sa tête. 



En ces jours terribles, les têtes de cinq méchants prêtres seront vendus pour un penny (sou)
Le massacre fera rage à un tel degré. 


Que les enfants seront abandonnés par ceux qui se feront tuer.
Et les demoiselles pleureront de peur et de joie : 


« Mère, mère, voici un homme !"
 

Entre sept, huit et neuf. 
On verra les miracles en Angleterre ; 



Entre neuf et treize ans, 
Toute la peine sera faite. 



Puis George se lèvera, fils de George,
(un fils nommé George est né il y a peu dans la famille royale d’Angleterre) 



Et bénissez ce règne heureux,
Trois fois heureux sera celui qui verra ce temps à venir, 



Quand l'Angleterre connaîtra de nouveau le repos et la paix. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Prophétie de Robert Nixon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le laboureur prophète (1467)
» "Vous verrez les Prophéties se réaliser," - Robert Brasseur !
» Prophétie pierre Frobert
» Recherche les prophéties de A.C.Emmerich
» Prophéties sur l'ere de paix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L’ésotérisme des Néfilims. :: Ésotérismes Rubriques Classés :: Prophéties-
Sauter vers: