L’ésotérisme des Néfilims.
Ce forum est libre d’accès aux visiteurs, mais connectez-vous vous donnera d’autre avantage !

L’ésotérisme des Néfilims.

Parler de magie à l’état pure, car toute philosophie est bonne à prendre, celui qui l’ignore est un sot qui s’ignore.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
.............Bonjour, et merci de votre visite, n’oubliez pas de répondre aux sujets, de poser des questions, ce forum est là pour vous aider du mieux possible. Bien à vous Cristta & Lionel de Sirius...........

Partagez | 
 

 Commander son thème des vies antérieures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur du forum
Administrateur du forum


Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Commander son thème des vies antérieures   Lun 4 Fév 2013 - 23:09

L'astrologie de votre thème du Dur-An-Ki ou dite « karmique » n'est pas une « branche » ou une spécialité de l'astrologie, c'est véritablement une manière de pratiquer l'astrologie en rapport avec un esprit un peu différent de l'astrologie « classique ».
L'astrologie karmique fait en effet appel à la notion de karma donc réincarnation.
Le karma nous vient de l'Inde. Pays ou la religion (l'hindouisme et le bouddhisme surtout mais pas seulement) est très présente et qui gouverne nombre d'aspects de la société. De même, l'astrologie karmique préside à la destinée de beaucoup d'indiens et est présente dans de nombreuses cérémonies. En occident, la notion de karma a été introduite récemment, sous l'effet de l'attrait pour l’occident des spiritualités orientales.
Il me semble intéressant pour vous de connaître ce que représente la notion et de pouvoir l'utiliser en astrologie, car elle peut vous aider à approfondir votre connaissance astrologique.
Il faut cependant manier l'idée de karma avec beaucoup de précautions, et éviter d'en parler à tort et à travers. Je ne vous demande pas non plus de croire sur parole tout ce que nous allons voir maintenant. Il vous faut l'expérimenter. Et si cela ne vous convient pas, alors jetez-le.

1) Quelques mots sur le karma…
Ou sur votre Dur-An-Ki.
La notion de karma est très mal comprise en occident, car en l'absence d'informations claires ou à partir d'informations incomplètes et en y rajoutant certains éléments de notre tradition occidentale judéo-chrétienne nous construisons une vision du karma complètement farfelue et même dangereuse.
Le karma est en fait l'ensemble des résultats des actions passées de nos vies antérieures.
Dans la perspective karmique, il nous faut concevoir notre présence sur la Terre comme passagère mais faisant partie d'un cycle d' « expériences » que nous sommes venus vivre ici, et qui nécessite pour nous le besoin de passer par différents corps qui sont des émanations, des reflets de notre âme (et non de simples « véhicules » quasi indépendants de l'âme, comme il est écrit parfois).
Au départ, nous étions en quelque sorte des « âmes vierges » provenant du monde spirituel. Nous avons alors décidé de vivre un cycle d'expérience de la vie sur le plan matériel afin d'apprendre ce qu'est ce plan de la matière, et à travers ce plan, d'acquérir ce que l'on nomme le « soi-conscience », c'est-à-dire pour une âme avoir conscience de ce qu'elle est. La conscience ne peut en effet s’acquérir que par le passage de l’unité à la dualité. Or, la dualité n’est l’apanage que du monde dense, « matériel ». Nous passons alors par différents corps pour expérimenter tout ce que désirons. Le désir n'étant de notre âme qu'une volonté d'apprendre quelque chose que nous ne connaissons pas du plan matériel.
Il faut savoir en effet que tant que nous avons du désir pour telle ou telle chose nous nous incarnons pour le vivre, d'où sans doute la profonde sagesse de ce proverbe arabe, apparemment illogique: "méfies-toi de ce que tu désires, car tu pourrais bien l'obtenir". C'est aussi pourquoi le Bouddha disait que les désirs engendraient la souffrance et que celui qui ne désire plus atteint la félicité.
Actuellement, nous avons tous pas mal d'existences dernière nous, et peut-être en aurons-nous encore.
Progressivement, au fur et à mesure de notre séjour sur la Terre, nous nous sommes de plus en plus attachés à la matière pour la comprendre, la travailler, l'organiser. Ce faisant, nous perdions en même temps de vue notre nature véritable d' « âme ». C'est un peu l'histoire d'Adam et Eve, sans la notion de « péché originel ». Au départ, notre liberté est en effet quasi totale.
Or, vivre sur la Terre nous a parfois exagérément attachés à la matière, au point où nous pouvons croire être réellement de la matière et rien que çà. Cela engendre une grande souffrance car plus nous attachons et plus nous ressentons un grand vide intérieur: celui de notre âme qui souffre d'être trop séparée de son origine spirituelle.
Le karma ou Dur-An-KI est donc le résultat de notre passé d'expériences sur la Terre. Il n'est ni positif ni négatif. Il n'est pas une punition ni une somme de fautes à récupérer. Toutes les expériences que nous avons accumulées se trouvent en nous-mêmes. Or, parfois nous avons été un peu loin dans ces expériences, et elles nous font souffrir car nous avons presque complètement perdu de vue notre « âme », qui est notre « moi » véritable et qui n'est pas matérielle mais spirituelle, subtile (proche de l’unité).
Dans cette perspective, certains ont pu dire que la mort n'existe pas ! C'est faux. La mort existe car nous percevons tous qu'elle sera la fin de quelque chose. Simplement elle n'est pas considérée sous l'angle du karma comme la fin totale, mais la fin d'une certaine partie de nous. Après la mort l'esprit karmique nous enseigne que nous passons par un stade où nous revoyons et ressentons dans les moindres détails tout ce que nous avons fait dans notre vie. Si nous avons encore été excessif, pour nous comme pour les autres, nous pouvons souffrir, car nous ressentirons à notre place et aussi à la place de l'autre ce qu'il a souffert par nous et nous déciderons sans doute de nous réincarner pour réparer ces erreurs. Nous pouvons également regretter sans doute aussi de n'avoir pas su rééquilibrer notre vie ou décider de nous engager sur le chemin spirituel.
Ce sont tous ces regrets, désirs et souhaits qui vont nous faire « redescendre » sur la Terre, un peu comme si nous nous alourdissions et que nous tombions, comme si nous étions trop « dense » pour rester dans la légèreté du monde de l'âme et de l'esprit. C'est pourquoi certains ont pu parler de « fatalité », alors que nous ne sommes pas victimes mais que ce sont simplement nos désirs qui nous entraînent.
Il n'y a personne pour nous « punir d'avoir mal fait ». Si l'enfer existe, c'est nous-mêmes qui nous le créons, car il est fait de nos émotions, de notre ignorance engendrant une trop grande liberté personnelle, de nos désirs excessifs engendrant colère, regrets, vanité etc. Il est aussi dans ce cas la conséquence d'une certaine méconnaissance de la vie, née du manque d'expérience de la vie sur Terre. En aucun cas il ne peut être considéré comme une punition quelconque. La punition est une simple notion morale créée à un certain stade de l'évolution occidentale pour mieux la faire évoluer (amener les individus à vivre avec des normes communes et non selon la loi de la jungle).
Dans la perspective karmique, le cycle des incarnations s'achève lorsqu'une âme à fait son « plein » d'expériences sur la Terre, parce qu'elle est arrivée au bout, qu'elle a vécu suffisamment de choses ou que par ses excès elle s'est suffisamment éloigné de son origine et ne trouve plus grand chose à apprendre sur la Terre. Alors elle commence ce qu'on appelle le chemin spirituel.
C'est l'engagement sur une voie spirituelle.
Cette voie est parfois empruntée trop tôt, car il reste au fond de soi des désirs inassouvis et inavouables. C'est pourquoi le fait de prendre un chemin spirituel ne nous assure pas que nous réintégrerons le monde spirituel aussi rapidement que nous pouvons le souhaiter… Qui n'a pas eu un jour le désir de mettre son poing sur le nez de son voisin parce qu'il faisait trop de bruit ? Qui n'a pas eu un jour le désir de rencontrer la personne idéale pour partager sa vie (son « autre moitié de pomme ») ? Qui n'a jamais eu le désir de gagner au loto, au tiercé ou grâce à son travail de quoi s'acheter tout ce qui se fait de mieux ? Qui n'a jamais eu l'envie de massacrer le gardien de son équipe de foot favorite parce qu'il a encaissé trop de buts ? Qui n'a jamais eu l'envie de faire le tour du monde, d'embrasser un top model, d'aller sur la Lune, de s'offrir la dernière Ferrari, de tout connaître ou simplement d'être enfin apprécié de ses parents ? Qui n’a pas finalement eu envies d’être un Dieux sur terre et avoir des pouvoirs sur tous ses désirs ? On peut tous se reconnaître au moins dans un de ces désirs enfouis… Nous en sommes tous pleins. Et il est vrai que les hommes qui créent des choses sur la Terre créent en même temps le désir pour d'autres d'acquérir ces choses pour en jouir… Ces désirs, si on les a, il ne faut pas les fuir mais les vivre, soit en les revivant, soit en en prenant conscience dans la méditation et en percevant qu'ils n'ont que la force que nous leur donnons. La vie spirituelle viendra après.
Voici une petite histoire.
Un jour, en Inde, un jeune disciple demanda à un maître spirituel :
« Maître, comment puis-je trouver la sagesse ? »
Le maître ne répondit pas, mais le prit fermement par la main et entraîna son disciple dans un petit lac. Brusquement, il lui mit la tête sous l'eau. Au bout d'un moment, le disciple commença à suffoquer et il se débattit. Le maître lui remit alors la tête hors de l'eau et lui dit:
« Mon fils, lorsque tu auras besoin de la sagesse comme tu as eu besoin d'air sous l'eau, alors, certainement tu acquerras la sagesse ».
L'astrologie karmique peut nous révéler à nous-mêmes tous nos désirs passés, présents et futurs ayant engendré des excès. Car tous les malheurs et souffrances du monde proviennent uniquement de nos attachements excessifs à quelque chose.
L'astrologie karmique est donc une porte d'entrée sur le « chemin du retour », le chemin spirituel. Elle n'est pas le chemin, elle n'en est qu'une entrée. Car si l'astrologie peut apporter des connaissances elle n'est pas une voie spirituelle, elle peut simplement hâter les choses pour ceux qui ont encore un désir: celui de tout connaître…ou d'être moins ignorant. Le travail c’est à vous de le faire en lisant ce qui sera écrit sur votre thème…Une info les textes sont écrits sans l'assistance de logiciels d'astrologie, tout est réalisé par mes soins. Pour le commander c'est ici study http://esodivina.wix.com/promo#!thème-complet


_________________
L’amour est la seule arme redoutable que possède un Magiste blanc contre ceux qui sème la haine….
Revenir en haut Aller en bas
http://stores.shop.ebay.fr/Eso-Divina-Fournitures-esoteriques__W
 
Commander son thème des vies antérieures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chakras secondaires pour vies antérieures et voile de Saturne
» Illusion et/ou Réalité: Les Vies Antérieures [Vidéos 1-5]
» [Help] Vies antérieures.
» Comment connaitre ses vies antérieures ?
» [Débat] Le reste de nos vies antérieures.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L’ésotérisme des Néfilims. :: Magie secrète et magie divulguée :: Au commencement il y a la magie. :: ASTROLOGIE-
Sauter vers: